Ras-le-tiers-de-bol !

Je ne pense pas être de ceux qu’on classe dans les relous du look ou dans les critiqueurs systématiques des choix capillaires des autres. Moi-même, à l’heure où je vous parle, je porte une coupe de cheveux d’un goût douteux, pour des raisons liées aux écarts de température importants en région Lorraine.
Mais il y a un phénomène de société qui me file de l’urticaire, une mode dont même l’incommensurable journal de Pernaut ne saurait exposer les dangers.
Je parle évidemment de la frange.

Chers coiffeurs, chères mesdames, pourquoi ?

Plutôt que d’attendre la réponse convaincante qui n’arrivera jamais, je vais synthétiser toutes les connaissances que j’ai accumulées sur ce sujet durant de longues années de recherches dans toutes les bibliothèques de… du monde.

Sommaire :

1- Étymologie et définition
2- Origines de la frange
3- Expressions liées à la frange
4- Les franges célèbres
5- Les franges pas célèbres
6- Les détracteurs de la frange
7- La frange en milieu urbain

1- Étymologie et définition

Le mot frange vient du français « frange » qui signifie donc « frange », et déjà à ce stade on se dit que ça ne mène à rien.
Wikipédia nous dit que la frange est un type de coiffure où les cheveux du toupet retombent sur le front. Mouais. Ça sent l’embrouille ou ça sent pas l’embrouille ? Personne ne sait ce que c’est, le toupet ; on peut pas aller vérifier, ils font ce qu’ils veulent les mecs qui écrivent ça. Moi j’y crois pas une seconde à cette histoire.

2- Origines de la frange

De mémoire d’Homme, la première frange serait apparue aux environs de 1840 quand Léopold 1er, le roi des belges, aurait tripé sur Poupette, le caniche de sa femme, histoire de se foutre de sa gueule.

La première frange de l'histoire ?L’unique témoignage connu à ce jour évoque une soirée fort arrosée, et attribue ces termes au souverain :

« Ouais euh… viens là poupette, que j’te laisse tomber les cheveux du toupet sur le front, on va déconner un peu ».

Fort de la grosse ambiance de poilade qui régna parmi ses sujets à la vue du malheureux toutou, le roi décida d’exploiter le filon. Très vite, une nouvelle loi fut greffée au code de conduite belge :

« Article Z0F22 : Qu’à partir de ce jour tout agissâge qui manquoît de respect au roi souverain fût sur le champ soumît à sévère sanction. Que la punissüre du malfrat fût qu’on lui attribuât la coupe à Poupette. »

Pouah, ben là les mecs ils faisaient moins les malins.
Oui mais… durant les mois qui suivirent la mise en place de cette loi, on constata une telle augmentation du nombre de femmes qui venaient pisser sur le trône du roi, qu’on commença à se demander si elles n’aimaient pas ça, la coupe à Poupette. La légende dit qu’une jeune femme vint même pisser sur le roi en personne.
La loi fut donc abandonnée, et le trône remplacé. On n’entendit plus parler de la coupe à Poupette, ni en Belgique, ni ailleurs.

Dans les années 1960, Brigitte Bardot, grande passionnée de l’Histoire belge, découvrit cette histoire passionnante. Elle sortit de la grande bibliothèque de Namur pour filer droit chez le coiffeur. Elle fut la première à populariser la frange.

Et ce fut la première fois que BB devint objectivement moche.
La frange se répandit de façon exponentielle. Aujourd’hui, c’est devenu un phénomène de mode ordinaire, adopté même par les plus lucides de nos concitoyennes, y compris la femme qui partage ma vie, d’où ce fabuleux article.

3- Expressions liées à la frange

« en avoir ras la frange » : état d’exaspération lié à une coupe de merde.
« tarte à la frangipane » : tarte de type mal coupée.
« jouer frangeux » : jouer (par exemple au poker) en arborant une coupe de merde.
« je vous fais une frange? » : en langage de coiffeur, signifie « je te déteste, je vais t’anguler les traits ».
« se couper la frange en deux » : faire preuve d’un manque de toupet.
« pute à frange » : se dit d’une pute avec une coupe de merde.

4- Les franges célèbres

Jessica Alba
Une image terrible.

John Fogherty
L’un des rares chanteurs de rock à avoir moyen pécho.

Natalie Portman
Pourtant brillante, elle s’est faite avoir comme les autres.

Dark Vador
J’ai choisi cette photo parce qu’au moins ici la frange permet d’afficher l’heure.

Tyra Banks
Oui, même elle, ça la rend moche.

Playmobil
En avant les histoires.

5- Les franges pas célèbres

Ces demoiselles étaient peut-être charmantes avant de se faire charcuter la houppette, mais là on se rend pas bien compte.

6- Les détracteurs de la frange

Bon ben déjà il y a moi, mais il y a aussi Domimiii73, qui dit sur le forum Elle :
« C’est ce qu’il y a de pire. Certains coiffeurs s’y oppose même. Comprenez, un front à besoin d’être dégagé pour illuminer le visage et montrer les yeux. Je suis anti frange et je le revendique ».
Ça me semble très clair, merci Domimiii73.

7- La frange en milieu urbain

De nos jours, on peut voir des franges partout, dans les ruelles sombres de nos villes, comme au détour d’un Mac Donald’s. Véritable phénomène de mode, le tiers-de-bol, comme l’appelait brillamment François Bublon ( célèbre sociologue spécialisé dans la partie frontale des cheveux ), s’installe dans nos villes et nos campagnes.
Pourquoi?
Après mûre réflexion, je pense pouvoir émettre l’hypothèse que c’est juste pour nous faire chier. Nous les hommes, s’entend. Car les hommes n’aiment pas la frange, c’est un fait. Je sais pas, ce trait juste au dessus des sourcils nous rappelle peut-être la forme du couvercle des toilettes qu’on nous demande sans cesse de rabaisser, ou alors, nos regrettés Playmobils, voir image ci-dessus ; peut-être nous rappelle-t-il nos quatre ans, quand nos parents nous faisaient des coupes improbables pour se foutre de notre gueule entre grands. Ça cache les sourcils, c’est déplaisant, on ne peut plus communiquer avec eux, et c’est disgracieux.

Pour finir, je vous demanderais de laisser votre toupet tranquille, et si j’ose parler au nom des hommes de bon goût, Mesdames, Mesdemoiselles, mon amour, s’il vous plaît, libérez-nous notre rectangle à bisous.